Museon Arlaten : Le musée

Zoom sur les collections

   

Lou tresor dou Felibrige, Dictionnaire provençal - français embrassant les divers dialectes de la langue d'oc moderne

Lou tresor dou Felibrige

Copyright

MISTRAL Frédéric, Lou tresor dou Felibrige, Dictionnaire provençal - français embrassant les divers dialectes de la langue d'oc moderne, Aix-en-Provence, Edit.-Libr. Veuve Remondet-Aubin, [1878].

Description longue

En 1861 Mistral annonce qu’il entreprend un dictionnaire provençal, destiné à aider le « peuple du Midi » à « reconquérir l’empire de sa langue » . Ce travail monumental s’achève en 1878. L’ouvrage parait tout d’abord en fascicules, puis en deux gros volumes de 1879 à 1885.

La source principale du Trésor est le Dictionnaire d’Honnorat, édité en 1847. Mais Mistral souhaite une œuvre qui soit plus qu’un recueil de mots, une Encyclopédie où l’on retrouve les différents dialectes, les usages, les coutumes, l’histoire et les croyances de la Provence. Il veut que ce dictionnaire soit un outil pédagogique essentiel introduit dans chaque école du Midi. (cf. Lettre du 12 mars 1878 à Paul Meyer).

Tout comme son œuvre littéraire, son action félibréenne et son engagement pour le Museon Arlaten, son œuvre linguistique participe de sa volonté de défendre et d’affirmer l’identité et la culture provençale.

« Tout ço qu’es pas pèr la lengo, es mestié de se n’en mesfisa »
Cf. Claude Mauron, Frédéric Mistral, Fayard, 1993.

En savoir plus...

Rostaing Charles, Mistral : l’homme révélé par ses œuvres, Jeanne Laffitte, 1987