Museon Arlaten : Le musée

Zoom sur les collections

   

Christian Lacroix : Ensemble cocktail "créole"

Christian Lacroix : Ensemble cocktail

Copyright

© Emmanuel Bénard et Michel Bourguet

Description longue

Christian Lacroix, couturier qui a porté haut les couleurs de sa terre natale Arles, a nourri sa création de citations historiques ou folkloriques qui en réfèrent à la Méditerranée de l’Espagne à Venise. Il a cependant élaboré une œuvre originale résolument tournée vers l’universel et la modernité.

Manifestant très jeune son intérêt pour le patrimoine local et au-delà pour l’atmosphère de sa cité natale, Christian Lacroix  emprunte, dès son passage chez Jean Patou, certains éléments à une  tradition locale revisitée pour imaginer des modèles étonnants.

Cet ensemble dit « créole » est présenté au printemps 1987 lors de la dernière collection que Christian Lacroix conçoit chez Patou en s’inspirant à la fois des Caraïbes et de la Provence. Il  est composé d’un jupon à décor de boutis qui renvoie à celui des paysannes ou artisanes du pays d’Arles et d’un corsage/ fichu résolument métissé d’un ailleurs lointain.

Une préfiguration du défilé, « hommage à la Camargue et Arles », par lequel le couturier arlésien inaugure sa propre maison de couture, l’année suivante.
Cette acquisition, réalisée en 2010, a permis au Museon Arlaten d’élargir son propos scientifique autour du costume régional arlésien et de ses usages y compris dans des créations qui ne cèdent en rien à la nostalgie.
 Si le Museon n’a pas vocation à constituer des collections de vêtements « haute couture », il doit cependant révéler en quoi la démarche patrimoniale initiée par Frédéric Mistral, devient source d’inspiration pour les créateurs d’aujourd’hui.

Cette robe complète un fonds également composée d’objets acquis ou offerts  par Christian Lacroix lui-même entre  1998 et 2001, comme par exemple le premier foulard de la Maison Lacroix où apparait le profil d’une arlésienne en costume traditionnel, des robes emblématiques d’une inspiration arlésienne ou quelques bijoux fantaisie qui évoquent tout ce que l’imaginaire de ce couturier doit aux collections du Museon Arlaten.