Museon Arlaten : Le musée

Parcours sonore détaillé

La Tarasque

Carte de visite de la Tarasque

Description du son

création sonore accompagnant la carte de visite

Ce travail a été réalisé par les élèves de grande section de maternelle et de cours préparatoire de l'Ecole des Alyscamps, à Arles, pendant l'année scolaire 1998-1999, sous la direction du compositeur Arnaud Coutancier.[arnaud.coutancier@wanadoo.fr / artno.hautetfort.com]
Les enfants racontent la légende du monstre sur un fond musical inquiétant. Une chanson populaire en provençal est chantée à la fin.




Ecouter bande sonore de la Tarasque (fichier .mp3601 Kb) Téléchargement

Alternative textuelle de la bande son

Description de l'image

texte imprimé au verso de la carte de visite

Selon une légende qui s'élabore au XIIe siècle, ce monstre féminin qui dévorait la population de Tarascon et des environs, est maîtrisé par sainte Marthe, soeur de sainte Marie-Madeleine. Toutes deux, ainsi que leur frère Lazare (le ressucité) comptent parmi les premiers évangélisateurs du midi de la France. Marthe fascine la Tarasque grâce au crucifix et à l'eau bénite qu'elle porte, puis lui passe sa ceinture autour du cou.
Ce geste d'exorcisme débarrasse la population des vieux démons païens qui hantaient les esprits et fait « place nette » au christianisme. Afin de commémorer la libération de la ville et la conversion de ses habitants, le 29 juillet, jour de la Sainte Marthe, un simulacre de bois et de carton, est promené, tenu en laisse par une jeune vierge assistée de Tarascaïres (porteurs). Celui-ci, présenté dans la salle des rites et légendes du Museon Arlaten a certainement appartenu à une confrérie de métier.