Museon Arlaten : Le musée

Collections  >  Dioramas  >  Arlésienne en prière  >  L'Arlésienn...

L'Arlésienne aujourd'hui

Placé dans un angle de murs humides, le diorama de la Pregarello est celui qui a subi le plus de dégradations ; il a été démonté en octore 2007 pour partir en restauration. Le groupe principal composé d’un prie-dieu, du personnage féminin et de 14 vêtements, bien que posant des problèmes complexes en termes de restauration, de stabilisation et de déontologie historique, a fait l’objet d’une importante intervention en 2008- 2009 au Centre Régional de Restauration et de Conservation des Oeuvres d’Art de Vesoul.

Le mannequin étant lui-même un objet de collection, il ne pouvait être question de le remplacer ou de le mutiler. Il a fallu arbitrer entre le principe de remonter à l’identique la scène – « ne rien toucher » et les nécessités de la conservation préventive - « tout changer ». Finalement, voici quelques exemples d’intervention choisis :
  • le rembourrage du corps en copeaux de bois a été gardé, en renforçant l’étanchéité des fermetures
  • le volume des avant-bras qui provoquait une tension inacceptable sur les coutures du corsage a été réduit
  • les aspérités des bandes de plâtre ont été limées et les surfaces gainées par des matériaux de conservation
  • le jupon d’origine qui ne se voyait pas a été remplacé par un jupon de mannequinage moins fragile.
Désinsectisé, radiographié, nettoyé… le personnage n’attend plus aujourd’hui que sa coiffure avant de reparaître au public vers 2014.