Museon Arlaten : Le musée

Le musée  >  Une histoire en devenir  >  Le bâtiment

Le bâtiment

Le Museon Arlaten est un témoin de l’architecture locale de l’Antiquité au XVIIIe siècle. Se mêlent les ruines du forum romain, un hôtel particulier Renaissance et un collège du XVIII e siècle.

Construit sur les vestiges antiques encore enfouis dans le sol, un palais monumental et élégant de la fin du XVe et du XVI e siècles avec ses fenêtres Renaissance à meneaux s’organise harmonieusement autour d’une cour intérieure. C’est l’Hôtel Laval-Castellane qui constitue l’aile nord du musée.
Au milieu du XVIIe siècle, le bâtiment est vendu aux Jésuites qui y installent leur collège et font construire leur chapelle adossée à l’est. Puis, dans la première moitié du XVIII e siècle, l’aile sud est reconstruite pour être encore aujourd’hui la façade principale par laquelle on entre au musée.
A partir de 1904, Frédéric Mistral, à la recherche d’un local plus vaste pour abriter le Museon Arlaten s’intéresse à ce bâtiment qui lui paraît une synthèse remarquable des moments forts de l’histoire de la Provence depuis l’Antiquité, une introduction pertinente au propos ethnographique du musée.

Vers 1905, au moment des travaux d’aménagement pour l’installation des collections, Frédéric Mistral fait dégager la cour qui révèle les vestiges d’un monument composé principalement d’un mur en arc de cercle. Ce forum romain à ciel ouvert s’articule avec les cryptoportiques, galeries souterraines romaines situées sous la chapelle des Jésuites.



Vestiges romains dans la cour du musée