Museon Arlaten : Le musée

La rénovation  >  Le CERCO  >  L'anoxie

L'anoxie

Des insectes de laboratoire

Les collections du musée sont constituées de matériaux dits organiques (papier, cuir, textile, bois…), dont divers insectes et larves sont friands. Pour préserver ce patrimoine fragile, il est nécessaire de mener des campagnes de désinsectisation.

Une des techniques existantes est le traitement par anoxie. Ce procédé est un traitement curatif entraînant l'élimination des insectes, de leurs larves et de leurs oeufs en les privant d'oxygène, sans usage de produits chimiques potentiellement toxiques pour les collections et les agents.
 

 
Son principe d'action consiste en une modification de la composition d'un volume d'air, par le remplacement de l'oxygène contenu dans cet air par un gaz neutre, en l'occurrence l'azote. Cette anoxie est qualifiée de "dynamique". L'enceinte est munie d'un générateur d'azote, lui-même couplé à un système de supervision permettant l'injection automatisée de ce gaz neutre. Cette opération, qui fait descendre le taux d'oxygène à moins de 0,1 % du volume total, se déroule en quarante huit heures. S'ensuivent vingt et un jours de "contact gaz", c'est-à-dire de maintient de la composition gazeuse anoxique nécessaire à la mort des insectes.