Museon Arlaten : Le musée

La rénovation  >  Le déménagement

Le déménagement

Avant de restaurer l'Hôtel Laval-Castellane qui abrite le musée, il faut procéder au déménagement complet des collections qui y sont conservées, ainsi que celui des bâtiments annexes, afin de les rassembler au sein du CERCO. Ce dernier offrira, fin 2010, des conditions de sécurité optimales pour la gestion et la conservation des collections durant toute la durée du chantier de rénovation et au-delà.

 

Déménagement

Descellement d'une figure de proue (nouvelle fenêtre) Descellement d'une figure de proue (nouvelle fenêtre) Descellement d'une figure de proue (nouvelle fenêtre) Descellement d'une figure de proue (nouvelle fenêtre) Descellement d'une figure de proue (nouvelle fenêtre) Descente du tableau Descente du tableau Réserves (nouvelle fenêtre) Collection de bourrellerie (nouvelle fenêtre) Conditionnement des maquettes de bateau (nouvelle fenêtre) Berceau (nouvelle fenêtre) Transport (nouvelle fenêtre) Transport (nouvelle fenêtre) Canon (nouvelle fenêtre) Déménagement canon des marseillais (nouvelle fenêtre)

Un autre scénario a été étudié - celui de rénover le bâtiment en protégeant au mieux les oeuvres sur place - mais des expériences similaires se sont révélées malheureuses. Ce sont donc près de 30 000 objets qui sont mis en caisses spécifiques dès février 2009, pour quitter le musée et ses annexes à partir de décembre 2009.

Un tel déménagement ne va pas sans difficulté si bien que l'on peut parler d'un chantier du déménagement à l'intérieur du chantier de rénovation. Le musée a sollicité un consultant en conservation préventive pour coordonner les phases de définition des emballages, d'achat des fournitures et d'encadrement des personnels. Sachant que les manipulations sont la première cause de dégradation du patrimoine, il est nécessaire de former les équipes au conditionnement des tableaux, des sculptures et du mobilier parfois très encombrant. Par ailleurs, la surveillance de l’infestation des collections – rémanente au Museon Arlaten – doit redoubler en cette période de brassage des objets favorisant leur contagion mutuelle. Des actions de désinsectisation par congélation et par anoxie (privation d’oxygène) sont donc prévues.

Le reconditionnement des oeuvres varie en fonction de leur nature et du sort qui les attend dans le futur CERCO. Ainsi, les tableaux qui quittent les rayonnages de la réserve des tableaux actuelle pour de nouvelles grilles, doivent absolument être équipés d’anneaux de suspension et voir leur état vérifié avant d’être emballés. Les vêtements qui peuvent supporter leur propre poids devront quitter les boîtes où ils demeuraient serrés à plat, pour des housses sur cintres rembourrés intégrant de nouvelles penderies. Les petits objets seront rangés thématiquement dans des caisses rembourrées de mousse à l’abri de la lumière et de la poussière, et garderont leur écrin dans les nouvelles réserves.

Des personnels temporaires viennent prêter main forte ainsi que les agents d’accueil du public depuis la fermeture du musée - le 25 octobre 2009 – aux 4 techniciennes habituellement chargées des collections. Cependant, certaines tâches sont confiées à des prestataires extérieurs, comme le démontage de la cabane camarguaise ou celui du lustre de l’escalier monumental.

Entrée du musée