Visuel principal
poupee

AU CERCO, UN MINUTIEUX TRAVAIL DE CONSERVATION PRÉVENTIVE ET DE RESTAURATION

Chapeau
Le CERCO permet aux équipes du musée de procéder à l’inventaire, au conditionnement des œuvres, livres et archives, et de gérer au mieux les collections. Un espace adapté à l’étude et la documentation accueille les chercheurs désirant consulter les fonds écrits, sonores et audiovisuels consacrés à la Provence que le Museon Arlaten constitue, documente et gère.
Corps
En présence du perruquier Tony Rocchetti, mannequinage pour le diorama de la "Visite à l'accouchée".
En présence du perruquier Tony Rocchetti, mannequinage pour le diorama de la "Visite à l'accouchée". © Rémi Benali, Cd13 - Coll. Museon Arlaten - musée de Provence
En présence du perruquier Tony Rocchetti, mannequinage pour le diorama de la "Visite à l'accouchée". © Rémi Benali, Cd13 - Coll. Museon Arlaten - musée de Provence

Sur le site des anciens Ateliers SNCF, à deux pas de la Tour Luma, le CERCO, poumon scientifique du musée.

L’ouverture en 2013 du Centre d’étude, de restauration et de conservation des œuvres (CERCO) a marqué un jalon capital dans le processus de rénovation du Museon Arlaten. Le CERCO abrite, dans des conditions sans commune mesure avec la situation antérieure, la totalité des archives et bibliothèques patrimoniales, que Frédéric Mistral  a placée en miroir des collections, et l’essentiel des 40 000 objets ethnographiques (3 600 sont exposés) composant la collection du Museon Arlaten. Leur transfert, préalable nécessaire aux travaux de rénovation, a nécessité plus de 80 rotations de camions entre le musée et le CERCO.

Installé dans les anciens ateliers ferroviaires d’Arles datant du 19ème siècle (plus précisément dans l’Atelier des roues et ressorts), le CERCO a été conçu par le cabinet d’architectes Anne Lévy et Nicolas Magnan pour accueillir 40 000 objets et œuvres du Museon Arlaten ainsi que des centaines de mètres linéaires d’archives et de bibliothèques patrimoniales.

Bien plus qu’un simple lieu de stockage, il s’agit d’un centre technique innovant et d’un outil au service du territoire : c’est un lieu de conservation, d’étude, de restauration, bénéficiant d’équipements de haute technicité avec ses trois ateliers de dépoussiérage, d’encadrement et de restauration légère, sans oublier son fleuron, une salle dédiée à la désinsectisation par congélation et par anoxie (privation d’oxygène).

Le CERCO permet aux équipes du musée de procéder à l’inventaire, au conditionnement des œuvres, livres et archives, et à la préparation des expositions dans des conditions optimales. Un espace accueille sur rendez-vous les chercheurs pour l’étude des fonds écrits, sonores et audiovisuels.

Originalité de ce projet, ce sont les anciens agents d’accueil du musée, formées à cet effet à la conservation préventive, qui ont contribué au conditionnement pointilleux des collections en vue de leur transfert vers ce lieu sécurisé, conçu pour une conservation optimale.

Des visites du Cerco sont ponctuellement organisées pour le grand public.

 

< >
Mannequins
Mannequinnage au Cerco
Conservation des costumes
Passage en revue des mannequinns des dioramas avant leur expédition vers le nouveau musée
Restauration tableaux avec François Caylux
Pendant les travaux
Conservation et restauration